Views
4 years ago

Volume 17 Issue 3 - November 2011

  • Text
  • November
  • Toronto
  • Jazz
  • December
  • Arts
  • Symphony
  • Theatre
  • Musical
  • Orchestra
  • Choir

pop stuff, which changes

pop stuff, which changes with each production.”Dykstra’s comment reminds me of a statementhe made in 1996 prior to touring the premiereproduction of 2P4H across Canada, a commentoften cited in publicity for the show. “Our greatestfear is that classical musicians will say ‘Well, foractors, they’re pretty good piano players.’ And thatactors will say, ‘For piano players, they’re prettyfair actors’.” I ask him if he still experiences thatfear now that the play and the production have wonplaudits worldwide. “No,” he replies, noting anincrease in his confidence as both an actor and amusician. He pauses long enough for Greenblatt toadd, “For people who aren’t top-flight musicians,it seems like we’re good but, really, we’re not.Although —” (he glances at Dykstra before turningback to me) “in New York, John Kimura Parkercame to see the show and really, really loved it;and so, we, like, started hanging out with him,going to the bar … ” He flashes me a grin. “He keptsaying ‘You guys are really classical musicians’.”When I look to Dykstra for a rejoinder, I amnot disappointed. “Manny [Emmanuel] Ax came to see the show justbefore he appeared on Rosie O’Donnell. He raved about it, said it wasthe best piece of theatre he ever had seen. Then we went on Rosie …”Now he grins too. “What I like to say is, ‘We’re two of the best pianoplayersin the neighbourhood’.”Not to mention, two of the best actors.As I left the 2P4H rehearsal hall, the idea that music and theatreoften combine in forms other than “musical comedy” was still onmy mind. When one considers music and theatre together, across theregion, options for an evening out are so numerous, they’re daunting.This is especially the case when “music theatre” is viewed as more“…always fresh, full of surprises, constantly re-inventing.”– Michael Lyons, Classical 96.3FMQuartetto GelatoClassically trained but eclectic by design,Quartetto Gelato thrills audiences with theirinstrumental mastery and exotic blend ofmusical virtuosity.Their repertoire includes classical masterworks,operatic arias, tangos, gypsy and folk songs.Become wrapped in the group’s intimaterapport, relaxed humour and theatricalstage presence.Follow us on Twitter @RoseTheatreBramBecome a fan facebook.com/RoseTheatreBramptonFela! Catherine Foster,Sahr Ngaujah and Nicole de Weever.CONTACT THE BOX OFFICE AT905.874.2800www.rosetheatre.caDECEMBER 2, 2011 at 8PMTickets: , , or Subscribe & Savethan “musical comedy” — the genre with whichit often is considered synonymous. While a bevyof large-scale “musicals” sweeps onto our stagesduring the next five weeks to dazzle and delightwith music, song and dance, a diverse range ofless conventional performances also arrives toexpand our notions of music theatre.Those of you looking for shows that followmore conventional traditions of “musical theatre”couldn’t do better than check out two touring showsthat arrive from New York and London boastingexcellent productions and stellar reviews. CameronMackintosh’s presentation of Mary Poppins, amusical adaptation of the children’s book about ananny, a chimney sweep and a brace of troubledchildren, includes new songs as well as thosepopularized by the film starring Julie Andrewsand Dick Van Dyke. It opens on November 10 atToronto’s Princess of Wales theatre for a run of almosttwo months, all its magic intact. Directed byRichard Eyre whose production of Noel Coward’sPrivate Lives starring Paul Gross and Kim Cattrallis currently en route to Broadway, Mary Poppins features spectacularchoreography by Matthew Bourne whose ground-breaking productionof Swan Lake stillunsettles my memory.Competing formy attention in thecategory of touringmusicals over the nextmonth is Memphis,which premieres at the Toronto Centre for the Arts on December 6for a three-week run in a production directed by Christopher Ashley.Winner of the Tony Award in 2010 for Best NewMusical, the show is notable for its score by D.Bryan, a founding member of Bon Jovi, and itschoreography by Sergio Trujillo, well known to localaudiences for his choreography of Jersey Boys.Based on actual events, Memphis recreates theunderground dance clubs of Memphis, Tennessee,in the 1950s, where a young black singer, itchingfor a break, teams up with a crusading white DJat a local radio station. The inter-racial cast deliversan eclectic mix of rock ‘n’ roll, jazz and bluesthat promises entertaining insights in the traditionof Dreamgirls.Finally, for an entirely different experienceof music and race relations, check out Fela!, adance-drama depicting the story of Fela Kuti,the Afrobeat pioneer whose life and music is thestuff of legend, in a production that arrived onOctober 25 and runs till November 6 at the CanonTheatre. Discussing the show, Bill T. Jones, oneof America’s most innovative and respected choreographers,says, “One has to experience it asmuch with one’s hips as one’s ears, eyes and mind.”Given that Jones directed the piece, I could easilyaccuse him of bias — except that Fela Kuti’s soulfulrhythms already have inspired me to explore hisremarkable story of courage and resistance, andto kick up my heels, as much as arthritis allows.This production that relies completely on his songsdeserves to sell out and to stay for longer than oneweek. If you want to experience music and theatreat its most inspiring, don’t miss it.Based in Toronto, Robert Wallace is a retireduniversity professor who writes about theatreand performance. He can be contacted atmusictheatre@thewholenote.com.10 thewholenote.comNovember 1 – December 7, 2011Monique cArboni“WHEN ONE CONSIDERS MUSIC ANDTHEATRE TOGETHER… optionsfor an evening out are sonumerous, they’re daunting.”

C’est sous un soleil rayonnant que près maïs et hot dogs, en plus d’assister à desd’un millier de francophones de laprestations de France Gauthier, Jean-Marcmétropole ont souligné le Jour des Franco- Lalonde, Nicolas Doyon et le groupeOntariens et des Franco-Ontariennes, ce Akwaba.dimanche à Toronto, place David Pecaut à La journée a également été égayée parcôté du Roy Thomson Hall, à l’appel d’un les chants des élèves du Conseil scolairecomité de 15 organismes, dont nos deux Viamonde et du Conseil scolaire de districtconseils scolaires qui ont mobilisé de catholique Centre-Sud (CSDCCS) etnombreux jeunes.marquée par le tout premier «flash mob»franco-ontarien, performé par une centaineC’est donc au coeur du quartier des spectaclesqu’on a célébré la contribution des nombreux bénévoles ont garanti le succèsd’élèves du secondaire catholique. DeFranco-Ontariens et Franco-Ontariennes à de la fête.la vitalité de la plus grande métropole du Toute la journée, le drapeau franco-ontariena flotté à l’Hôtel de Ville et en soirée,pays.L’événement, à la fois protocolaire et la Tour CN, symbole iconique de la villereine,a brillé aux couleurs de la francopho-festif, était animé par l’équipe Mégallô deTFO. Guy Migneault, directeur artistique nie ontarienne. Le vert et le blanc ont ainsidu Théâtre français de Toronto, a conduit rayonné à des kilomètres à la ronde, unla cérémonie du drapeau franco-ontarien rappel de la place importante qu’occupentà laquelle ont participé des représentants les francophones dans le sud de l’Ontario.des divers paliers de gouvernement, dont C’est au printemps 2010 que l’Assembléelégislative de l’Ontario a adopté àBernard Trottier, député fédéral d’Etobicoke-Lakeshore,qui a salué la communauté l’unanimité la Loi faisant du 25 septembrefrancophone au nom du gouvernement (anniversaire de l’adoption du drapeauHarper.franco-ontarien) le Jour officiel des Franco-Petits et grands ont pu partager Ontariens et des Franco-Ontariennes.GUILLAUME GARCIAg.garcia@lexpress.toL’Alliance française de Toronto estdevenue au fil des ans une plaquetournante incontournable pourceux et celles qui veulent profiterde musique, de théâtre ou encored’exposition en français. Cetteannée encore, l’équipe culturellede l’AFT nous a réservé bien dessurprises lors du lancement de lasaison culturelle qui s’est déroulémercredi dernier dans la galeriePierre-Léon. Une cinquantainede membres et amis de l’AFTs’étaient donné rendez-vous pourl’annonce de cette nouvelle saison.On a maintenant l’habitude descycles d’art de l’AFT, tel que le cycledes Cabarets chanson, d’expositions,d’art de la parole ou encoredes classiques de poche. Ils sontencore tous présents.En musiquePour la cinquième saison des Cabaretschanson, Dominique Denis, ledirecteur artistique du cycle a encoreconcocté de belles rencontresentre artistes.Déjà 75 d’entre eux ont déjàaccepté de jouer le jeu pour unesoirée à thème, comme Sonya Côtéet Lyne Tremblay, qui font partie duprochain cabaret de cette semaine,intitulé «Voyage aux antipodes.»«On est parti du concept d’exotismedans les chansons d’une autreépoque. Ça va des années 20 auxannées 60. Pour la chanson française,ça remonte à l’époque coloniale. sique de poche.» Pour la troisièmeIl y avait une fascination pour les saison, le cycle fera partager decolonies et les différentes cultures», musique de chambre aux amateursindique Dominique Denis. du style, mais aussi à ceux qui veulentapprendre à le connaître.«On a trouvé des trucs assezcomiques», se souvient Lyne Tremblay.«On aurait pu faire un cabaret très large de la musique de cham-«On se donne une définitionde 3 h, mais bon, il faut bien prendredes décisions.»tient à préciser Dominique Denis.bre. On ne se met pas d’œillères!»,Rappelant le fait qu’on est tousArts de la scèneexotiques aux yeux de quelqu’un,le cabaret promet un beau voyage Au niveau du théâtre, l’Alliancevers une autre époque et vers française de Toronto proposed’autres lieux.encore cette année plusieurs rencontresdont deux pièces misesL’autre cycle que DominiqueDenis chapeaute s’intitule «Clas-en scène spécialement pour l’AFT,depuisde l’est de la ville.pas répondu aux parents du conseilC’est ainsi que les candidats catholique, suite à leur pétition dudes partis Libéral et NPD participantà ce débat-forum, ont promis assiste les enfants francophones à31 mai dernier réclamant «qu’ellepubliquement de s’engager pour acquérir un terrain ou un édificequ’une école secondaire de languefrançaise voit le jour dans les re qui desservira l’est de Toronto».devant servir à une école secondai-La Tour CN illuminée en vert dimanche soir à l’occasion du Jour des Franco-Ontariens. (Photo: Stéphane Chu)D’AUTRES PHOTOS EN PAGE 9Beaches-EastYork.Cette promesse de la candi-SUITE EN PAGE 10Première saison culturelle de l’AFT pour son nouveau directeurINSOLITEDe g. à d. Lynda Rinkenbach, Gisèle Rousseau, Anne Godbout, trois parents francophonesdes Beaches, qui ont assisté au débat électoral sur l’éducation, mardi dernier 20 septembreANNIK CHALIFOUR date libérale, Mme Burstyn, a étéa.chalifour@lexpress.toprononcée suite aux questions decertains parents de l’école élémentaireGeorge-Étienne-Cartier (G-Le conseil scolaire anglophone(TDSB) a organisé un débat sur É-C) dans les Beaches présents àl’éducation à l’intention de la cette assemblée. Le candidat NPD,communauté des Beaches, mardi Michael Prue qui connaît bien le20 septembre en soirée, au centrecommunautaire rattaché à la autant.dossier, a aussi promis d’en faireSecord Elementary School, rue Depuis cinq ans, les famillesBarrington.francophones des Beaches luttenten vain en vue d’obtenir une écoleLes candidats invités, Shawn Ali secondaire cruellement manquante(parti Vert), Helen Burstyn (Libéral),Chris Menary (Conservateur) déjà plus de 300 élèves bien au-delàdans l’est, l’école G-É-C abritantbrillant par son absence, Michael de ses capacités.Prue (NPD) ont répondu à une On se souvient qu’en mai dernier,les parents des conseils publicsérie de questions préalablementchoisies par le conseil des parents et catholique ont déposé deux pétitionsdevant l’Assemblée législativedu TDSB portant sur l’éducationen Ontario, suivies d’autres questionstirées au hasard et posées phones à Toronto.afin d’obtenir plus d’écoles franco-par divers membres de l’assemblée La ministre de l’Éducation,incluant des parents francophones Leona Dombrowsky, n’a toujoursGeneviève Trilling (à gauche), Dominique Denis (au centre), Patricia Guérin (en noir) et les stagiaires de l’Alliance française de Toronto ont présenté le programme de la nouvelle saisonculturelle de l’AFT que découvrira Patrick Riba (au premier plan), récemment établi au poste de directeur de l’établissement.il s’agit des pièces, Les Boulingrins création d’un conte en direct souset M. Philbin, de la compagnie de les yeux du public.théâtre amateur Les Indisciplinés À la manière du «téléphonede Toronto.arabe», chacun devra ajouter saEn tout, ce sont cinq rendezvousque vous donne l’AFT pour la ajouts précédents des autres artis-pierre à l’édifice en se servant dessaison 2011-2012.tes. Un acte de création à ne pasmanquer!Arts de la paroleLa première conférence du cycledébat d’idées aura lieu au muséePlusieurs autres activités telles queles cycles arts de la parole sauront Bata Shoe, le 12 octobre et porteraravir les amateurs de contes et sur la carrière du créateur de modeautres poésies.Yves Saint-Laurent.À noter qu’un événement Elle sera suivie au cours derassemblera un dessinateur, un l’année par d’autres conférences,conteur et un guitariste, pour la souvent données par des spécia-«snakes and lattes».listes français. La société d’histoirede Toronto proposera elle aussiplusieurs conférences, dont une parAdam Giambrone, ancien directeurde la commission de la TTC et spécialisted’archéologie.La première exposition montrerala face cachée de l’Île Maurice,hors des sentiers touristiques.Pour saupoudrer le tout d’unenote plus ludique, l’AFT met enplace son cycle «pour le fun», quicomportera une soirée créole etplusieurs soirées jeux de société, enpartenariat avec le café-salle de jeuSemaine du 27 septembreau 3 octobre 201136 e annéeNuméro 382 $Débat électoral sur l’éducationgrossit, la dévore de l’intérieurpuis en ressort quand elle estprête à se reproduire. Vous croyezreconnaître le film Alien? C’estpourtant un scénario très répandudans le monde des insectes.Il existe par exemple un champignon,Ophiocordyceps de son petitnom. Lorsqu’il rencontre une fourmi,il perce un trou dans sa carapacepour s’introduire à l’intérieur, oùil commence à la dévorer... mais pastrop. Assez pour affaiblir la fourmi,tout en la laissant fonctionnelle.Lorsqu’il atteint l’âge de sereproduire, le champignon émetune substance chimique qui, reçuepar le cerveau de la fourmi, poussecelle-ci à se rendre là où se trouventles autres fourmis.Alors que son cerveau est à sontour dévoré, la fourmi s’immobilise,et quelques jours plus tard, lechampignon éjecte des spores, dontcertaines trouveront des fourmissur leur chemin. Et ainsi, le cyclerecommence.– Agence Science-Presse«On a trouvé qu’«international»reflétait mieux notre identité.»– Odile Tephany, directrice desÉtudes en français à laToronto French School.À LIRE EN PAGE 3Guillermo Silva-marin, General director2011-12SeaSondiScoVer THe SoUNd!diScoVer THe Voice!A true bel canto jewel in the French style!LES HUGUENOTSGIACOMO MEYERBEERin French with English surtitlesWidely regarded as meyerbeer’s finest opera, thiscANAdiAN premiere is a fictional love story amidst historical turmoil,the St. bartholomew's day massacre in sixteenth century France.michael rose, Music Director and Pianistraphaelle paquette, Leslie Ann bradley, iasmina pataca,edgar ernesto ramírez, Alain coulombe, Johnathon Kirbyrobert cooper, c.m. and the opera in concert chorusSun. November 27 at 2:30 pm‘The backgrounder’ with iain ScottAn introduction to the opera at 1:45 pmFree Admission with your ticket.L'hebdo des francophones du Grand Torontowww.lexpress.toL , 1976EXPRESSVif succès du Jour des Une école secondairedans les Beaches?Franco-Ontariens à TorontoGuillermo Silva-MarinGeneral DirectorThe Gypsy Princess(Die Csárdásfürstin) by Imre KálmánTaptoo!2011|12SeasonSubscriptions still available.Subscribe NOWand Save 30%Derek Bate, ConductorGuillermo Silva-Marin, Stage DirectorLara Ciekiewicz, Elizabeth Beeler, Keith Klassen, Ian SimpsonDec. 28, 30, 31 & Jan. 4, 6, 7, 8 (mat.)WOrlD PreMiereby John Beckwith and James ReaneyJeffrey Huard, ConductorGuillermo Silva-Marin, Stage DirectorMichael Barrett, Robert Longo, Sarah Hicks, Mark PetracchiFeb. 22, 24, 25 & 26 (mat.)HMS Pinafore Gilbert & SullivanRobert Cooper C.M., Conductor • Guillermo Silva-Marin, Stage DirectorLeslie Ann Bradley, Marion Newman, Christopher Mayell,Keith Savage, David LudwigApr. 24, 25, 27, 28 & 29 (mat.)MZ MediaThe BedolfeFoundation416-366-7723 1-800-708-6754 www.stlc.com416-366-7723 | 1-800-708-6754 | www.torontooperetta.comToujours plus de choix pour le public Un AlienminiatureLa bestiole s’introduit dans lecorps de l’autre bestiole, où elleNovember 1 – December 7, 2011 thewholenote.com 11

Volumes 21-25 (2015-2020)

Volume 25 Issue 6 - March 2020
Volume 25 Issue 5 - February 2020
Volume 25 Issue 4 - December 2019 / January 2020
Volume 25 Issue 3 - November 2019
Volume 25 Issue 2 - October 2019
Volume 25 Issue 1 - September 2019
Volume 24 Issue 8 - May 2019
Volume 24 Issue 7 - April 2019
Volume 24 Issue 6 - March 2019
Volume 24 Issue 5 - February 2019
Volume 24 Issue 4 - December 2018 / January 2019
Volume 24 Issue 3 - November 2018
Volume 24 Issue 2 - October 2018
Volume 24 Issue 1 - September 2018
Volume 23 Issue 9 - June / July / August 2018
Volume 23 Issue 8 - May 2018
Volume 23 Issue 7 - April 2018
Volume 23 Issue 6 - March 2018
Volume 23 Issue 4 - December 2017 / January 2018
Volume 23 Issue 3 - November 2017
Volume 23 Issue 2 - October 2017
Volume 23 Issue 1 - September 2017
Volume 22 Issue 9 - Summer 2017
Volume 22 Issue 8 - May 2017
Volume 22 Issue 7 - April 2017
Volume 22 Issue 6 - March 2017
Volume 22 Issue 5 - February 2017
Volume 22 Issue 4 - December 2016/January 2017
Volume 22 Issue 2 - October 2016
Volume 22 Issue 1 - September 2016
Volume 21 Issue 9 - Summer 2016
Volume 21 Issue 8 - May 2016
Volume 21 Issue 6 - March 2016
Volume 21 Issue 5 - February 2016
Volume 21 Issue 4 - December 2015/January 2016
Volume 21 Issue 3 - November 2015
Volume 21 Issue 2 - October 2015
Volume 21 Issue 1 - September 2015

Volumes 16-20 (2010-2015)

Volumes 11-15 (2004-2010)

Volumes 6 - 10 (2000 - 2006)

Volumes 1-5 (1994-2000)